États-Unis

Alaska

Le Rêve

Par Claudine Hébert, collaboratrice spéciale et journaliste sportive

La plupart des Canadiens qui vont chaque année en Alaska font le voyage à bord d’un navire de croisière ou s’y rendent en caravane. Seulement une poignée d’irréductibles osent visiter le Last Frontier State en plein hiver munis de skis dans leurs bagages. C’est un fait, l’Alaska n’est pas à la porte. Et c’est loin d’être la plus éclatée des destinations de ski. Oubliez les villages piétonniers, les boutiques et tout le tralala. Pourtant, voilà un endroit sur terre qui fait rêver bien des skieurs. Avant, pendant… et même après le séjour. Les principaux panoramas qui vont marquer à jamais votre imaginaire proviennent essentiellement de la localisation de la station de ski Alyeska. Situé à moins de 45 minutes d’Anchorage, ce complexe s’élève aux abords de la baie Turnagain Arm.

Même avec le faible soleil d’hiver, le reflet scintillant des eaux bleues (les deuxièmes plus importantes marées en Amérique du Nord) s’impose dans ce paysage de neige et de glace. Notez que ce spectaculaire décor est réservé à des skieurs avertis. Ici, près de 90 % du vaste terrain de jeu de 1 400 acres s’adresse à des adeptes de glisse de calibres intermédiaire et expert.

D’ailleurs, lorsque les flocons tombent du ciel en abondance – des accumulations de 16 mètres en une saison, ça s’est déjà vu – cette montagne se transforme en un paradis pour les mordus de hors-piste. Et pas besoin de s’époumoner pour atteindre ces lieux de parfait bonheur. La plupart des secteurs hors-pistes sont accessibles avec les diverses remontées. Tous se trouvent également à moins de 1 200 mètres d’altitude. Donc, même s’il faut faire un petit effort pour vouloir glisser sur un flanc vierge, vous ne subissez pas les désagréments du mal des montagnes.

Il va de soi qu’un voyage en Alaska n’est pas complet sans avoir profité d’une sortie en héliski et cat-ski, en compagnie des guides de Chugach Powders. Cette équipe de professionnels vient non seulement vous chercher directement à la porte de l’hôtel, mais elle prend aussi le temps de bien vous expliquer les éléments importants de ces sorties de glisse hors du commun qui font généralement la une des magazines de ski. Pendant l’instant d’une journée, ces guides vont même vous donner l’impression d’être la star d’un tournage de film ou d’une séance photos.

Enfin, si vous avez envie de célébrer ces journées mémorables en veillant un peu plus tard que d’habitude, surtout au populaire restaurant de Girdwood, le Double Musky, ne vous inquiétez pas pour l’heure du réveil le lendemain. Skier près du cercle polaire a ses avantages… Les remontées mécaniques ne s’activent pas avant 10 h 30.



Intéressé par cette destination? Demandez une soumission en ligne !



PARCOURS DE GOLF

HÉBERGEMENTS


PARCS NATIONAUX

SPECTACLES

Texte du magazine ski 2015-2016

 

Par Caroline Samson, Collaboratrice spéciale et accompagnatrice de groupe

Pour plusieurs, l’Alaska, c’est du pétrole, des croisières et du crabe. Mais, pour les amateurs de virages, c’est aussi des montagnes majestueuses et de la neige de grande qualité. Ça ne me gêne plus de le dire : la première fois que je suis allée skier à Girdwood, dans les montagnes Chugach, j’en ai eu pour six mois à m’en remettre. L’endroit m’avait conquise totalement!

D’abord par les yeux, parce que le décor est magnifique : des sommets pointus et enneigés à perte de vue, des glaciers partout, l’océan à proximité, les aurores boréales, les conifères surdimensionnés… Avant même d’y avoir fait des virages, j’étais tombée amoureuse de l’Alaska. L’endroit a aussi séduit la skieuse en moi. Alyeska, la station de ski principale de l’Alaska, offre du gros terrain, incluant des pistes pentues, et une neige qui s’y accroche bien. En général, les précipitations sont abondantes. Le secteur North Face permet des accumulations de grosse neige, peu exposée au soleil. On peut s’y rendre par des voies plutôt douces et passer par Autobahn, ou on peut y accéder beaucoup plus haut par des pistes classées double losange noir, comme Christmas Chute et New Year’s Chute. Ça descend intensément et, dans de bonnes conditions, c’est le genre de descente pendant laquelle vous avez l’impression que vous emmenez la montagne avec vous, vu toute cette neige qui vous suit (ou qui vous dépasse!). Du pur bonheur de skieur.

Mon autre coup de coeur de skieuse est venu du cat-ski avec Chugagh Powder Guides (CPG) : un beau grand terrain, incluant des secteurs plus boisés, de grands champs ouverts et des coins plus accidentés. En logeant à l’hôtel Alyeska, vous bénéficiez d’un hébergement ski-in/ski-out et vous avez même accès au cat-ski. Quand une tempête laisse deux ou trois pieds de nouvelle neige sur les montagnes Chugach, ce qui n’est pas rare, le cat-ski est un délice. De par sa beauté et la qualité de son ski, Alyeska a gagné mon coeur. Comme si ce n’était pas assez, le village et les gens de Girdwood m’ont charmée. Les gens de la station, les restaurateurs, le personnel de l’hôtel, les Alaskiens : tous nous accueillent comme de bons amis.

On retrouve ainsi à Girdwood les avantages d’une station à saveur locale, accueillante, pas achalandée, pas tape-à-l’oeil. On retrouve aussi de l’hébergement grand luxe et d’excellents restos avec des caves à vin bien garnies. Tout ça, collé sur une station offrant de bons défis et la possibilité de faire du cat-ski et de l’héliski. Un endroit fantastique pour faire du gros ski et profiter d’une nature spectaculaire, dans des conditions toutes douillettes.

...dont-removedont-remove

Stations de ski Hébergements Conditions de neige
TEMPÉRATURE (CELSIUS)
Mois Min. Max.
Janvier -12 -5
Février -10 -2
Mars -7 1
Avril -1 6
Mai 4 12
Juin 8 16
Juillet 11 18
Août 10 17
Septembre 5 13
Octobre -1 5
Novembre -8 -2
Décembre -11 -4

CONTACTEZ-NOUS

450-373-8747
514-866-8747
1-800-561-8747

info@gendronski.com