Colombie-Britannique - Canada

Revelstoke

Déjà légendaire

Par Alexis de Gheldere, Journaliste de plein air et voyages

Certaines stations se distinguent grandement des autres, et lorsque la montagne de ski de Revelstoke a ouvert ses pistes en décembre 2007, elle n’a pas fait les choses à moitié. En donnant accès au dénivelé le plus élevé en Amérique du Nord, elle a haussé la barre pour la norme du ski extrême en station. Il faut descendre d’un coup (si on en est capable!) les 1 713 mètres de dénivelé pour comprendre de quoi on parle. Pour être clair, il s’agit de presque trois fois le dénivelé de Tremblant (625 mètres). Attache ta tuque et prévois du Tiger Balm pour tes jambes et ton dos le soir!

Il n’y a pas énormément de pistes à Revelstoke, mais ce sont de longues pistes, qui s’étirent davantage vers le ciel que vers l’horizon. Plus on monte, plus ces pistes se transforment, d’abord du vert facile au bleu intermédiaire, puis au noir difficile, voire extrême. Du plus haut point accessible par la remontée mécanique Stoke, toutes les pistes sont noires, sauf une bleue, et encore ce n’est pas n’importe quelle bleue, d’où son nom : Critical Path.

L’avantage d’un centre au dénivelé hors norme est que la neige est toujours belle en haut, particulièrement en décembre ou en mars lorsque le mercure vient frayer plus fréquemment au-dessus du point de congélation. Le fait demeure qu’en ne fréquentant que les deux remontées supérieures, Ripper et Stoke, on n’a pas du tout l’impression de skier sur une petite montagne. Les descentes sont longues et le terrain de jeu semble infini, particulièrement si on aime aller lorgner du côté du hors-piste.

Nous étions en mars lors de notre passage (même fin mars), et nous aimons les terrains plus extrêmes, donc direction hors-piste! Les skis sur le dos, nous avons monté sur les marches de neige suivant les traces d’autres skieurs, à l’assaut du North Bowl. À cet endroit, le paysage de haute montagne déploie toute sa splendeur de beauté alpine exempte de végétation. Une mer de montagnes picote l’horizon, où domine le mont MacKenzie et ses 2 461 mètres, au coeur du massif des Selkirk.

Le North Bowl offre plusieurs lignes pour s’engager dans ce nirvana du skieur, où la neige est abondante et l’inclinaison soutenue. Bien que certaines portent des noms comme Drop in, Mania, Discipline et Powder Assault, il s’agit essentiellement d’un vaste amphithéâtre dans lequel on peut s’élancer en toute liberté. Discipline et Powder Assault ont quand même des entrées précises entre des parois rocheuses - pour experts avertis seulement. Une fois le North Bowl derrière nous, nous avons pu enlever les skis à nouveau pour remonter jusqu’à une section de Greely Bowl. Difficile, par la suite, de ne pas retourner encore et encore dans ce North Bowl hallucinant.

Lors d’une descente ultérieure, un skieur nous a montré comment accéder à une bonne partie du North Bowl sans devoir se taper le 20 minutes d’ascension à pied. C’est un peu moins spectaculaire mais aussi moins long. Les Brake Check, Parachute et Unlimited Assets nous ont tout de même fait crier de joie et y sommes retournés un nombre incalculable de fois pour toujours goûter davantage cette neige et ce degré de pente qui mettent tous les sens en éveil.

Lire la suite



Intéressé par cette destination? Demandez une soumission en ligne !



PARCOURS DE GOLF



PARCS NATIONAUX

SPECTACLES

Texte du magazine 2015-2016 

Le ski à l'état sauvage

Par Ghyslain L’Heureux, collaborateur spécial

Quand je suis allé à Revelstoke, la montagne commençait tout juste à se développer. C’était en 2009, on ignorait encore tout le potentiel de cette montagne et le village n’était qu’une ébauche de ce qu’il est aujourd’hui. La première chose qui m’avait frappée à l’époque, c’était l’immensité de la montagne… Et je n’étais même pas encore descendu de voiture ! Déjà, le paysage était grandiose.

Six ans et des millions de dollars investis plus tard, Revelstoke s’est modernisée, mais a su rester ce qu’elle est véritablement : une vraie place de ski sauvage. Le matin, on entend les hélicoptères décoller et la dynamite exploser. Le terrain est pentu, les bols sont immenses et les sous-bois sont parfaits. Il y a des arbres à perte de vue, juste assez espacés et bien dégagés à la base pour nous laisser passer, et de la poudreuse en quantité industrielle! Lors de ma visite, même s’il n’avait pas neigé depuis quelques jours et qu’il faisait presque 10 degrés à la base de la montagne, les bols et les sous-bois regorgeaient encore de neige folle. Pour les mordus de ski qui veulent de la neige et un gros terrain de jeu, Revelstoke est à inscrire au tableau de chasse. Toutefois, il y a aussi du terrain pour les moins experts.

Le secteur Ripper Chair compte quelques pistes intermédiaires et il y a, sous la chaise The Stoke, quelques pistes débutantes qui se recoupent. Moi-même intermédiaire avancé, je me suis beaucoup amusé dans les pistes Hot Sauce et Jalapeno, un secteur de pistes expertes complètement à droite en débarquant de Stoke. Le secteur hors-piste offre aussi du bon terrain. Pouvoir s’amuser dans les sousbois puis revenir rapidement à la piste, c’est facile à Revelstoke. Mais je ne m’en cache pas, Revy, c’est du gros ski.

Si vous êtes à l’aise dans tous les genres de pistes, ça vaut la peine de se renseigner auprès des locaux. Il y a toujours quelqu’un – peut-être même dans votre gondole – prêt à partager avec vous son petit coin secret de poudreuse. Escaladez une vingtaine de minutes n’importe où et vous trouverez des belles corniches d’où vous élancer et de la neige encore vierge.

Pour ceux qui n’en ont jamais assez, nous offrons aussi le cat-ski et l’héliski. Si vous hésitez à réserver vos places, demandez à n’importe qui l’ayant essayé de vous raconter son expérience. Environ 500 000 acres de terrain à explorer en héliski, vous ne trouverez pas ça partout !


 
La carte postale de Richard Dubreuil | 25 janvier 2014

............dont-removedont-removedont-removedont-removedont-removedont-removedont-removedont-remove

Photo de Laurent Saulnier et Clara Boisclair
Laurent Saulnier et Clara Boisclair
Représentants à destination | On-site representatives

Représentants à destination – Revelstoke

Laurent Saulnier et Clara Boisclair sont de retour cette année pour partager avec vous leur amour pour Revelstoke. Elle en ski et lui en planche à neige, ils sont impatients de vous faire découvrir les meilleurs endroits, tant sur la montagne qu’en ville. Après une journée avec eux, vous serez davantage familier avec cet énorme terrain de jeu. Ils vous mettront en confiance et vous skierez des descentes adaptées à votre habileté. Leur compagnie n’a pas de prix !

 

Destination reps – Revelstoke

Laurent Saulnier and Clara Boisclair are back again this year, eager to share their love of Revelstoke with you. Clara in her ski boots and Laurent with his snowboard, this pair is happy to help you discover the very best spots, both on the mountain and in town. After a day with these two, you are sure to feel more confident, be more familiar with this enormous playground and be ready to ski the runs that suit your particular skill level. It’s worth every penny!

Stations de ski Hébergements Conditions de neige
TEMPÉRATURE (CELSIUS)
Mois Min. Max.
Janvier -9 -3
Février -7 1
Mars -3 6
Avril 1 13
Mai 5 19
Juin 9 22
Juillet 11 25
Août 11 24
Septembre 7 18
Octobre 2 10
Novembre -2 3
Décembre -7 -2

CONTACTEZ-NOUS

450-373-8747
514-866-8747
1-800-561-8747

info@gendronski.com