Colorado - États-Unis

Vail, CO

Vail

Par Monyse Bélisle, Directrice des produits Gendronski

Parfois j’ai de la difficulté à croire que je suis payée pour skier, visiter des hôtels, essayer de nouveaux restaurants et participer à des conférences dans les plus belles destinations hivernales. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour m’assurer que nos clients passent de belles vacances… L’emploi de rêve, n’est-ce pas ? Cette année, c’est à Vail que j’ai terminé ma saison et en compagnie de mon collègue et ami, Paul Dubrûle.

Après plusieurs rendez-vous d’affaires, nous avons finalement pu prendre une pause et aller tester le produit. Paul est allé de sont côté pour skier les back bowls de Blue Sky Basin donnant accès à du terrain principalement expert. Il a sans doute réussi à se faire peur à quelques reprises à skier des couloirs pentus et à zigzaguer dans les sous-bois. Tandis que moi, un peu plus conservatrice, je me suis concentrée sur les pistes damées. C’est d’ailleurs ici que l’on trouve le plus grand nombre de pistes damées au monde!

Impossible de s’ennuyer ou de refaire deux fois la même piste en une journée. Nous nous sommes ensuite rejoints à l’heure du dîner dans l’un des restaurants en station. Étonnamment, il y avait beaucoup de choix santé, chose rare dans les centres de ski américains. En fin de journée, nous nous sommes retrouvés au bar Garfinkel pour l’après-ski, sans doute un de mes bars préférés. Puis, j’ai fait quelques boutiques avant de retourner à notre condo.

Si vous avez l’occasion, commencez votre journée comme les gens du coin et prenez votre déjeuner au Little Dinner. Frais, rapide et bon ; tout ce dont vous avez besoin pour une journée en montagne. N’oubliez pas de bien vous hydrater, car les effets de l’altitude sont bien présents ici. Une fois arrivé au sommet, vous serez ébahi par l’étendue du domaine et la variété du terrain. Puis, pour conclure cette journée en beauté, allez manger les meilleures côtes levées en ville au Bully Ranch. C’est un endroit où j’aime retourner, un arrêt obligatoire vous dira Paul.

À bord de notre VUS en direction de l’aéroport de Denver, j’avais déjà hâte de raconter mon séjour à l’équipe pour partager mes découvertes et coups de coeur. Ce que je retiens de ce voyage, c’est qu’à Vail on skie toujours une station extraordinaire, que la gastronomie en vaut le détour à elle seule et que l’hébergement est hors pair. On ne se trompe jamais en choisissant d’aller à Vail!



Intéressé par cette destination? Demandez une soumission en ligne !



PARCOURS DE GOLF


EXCURSIONS

PARCS NATIONAUX

SPECTACLES

Texte du magazine 2015-2016

Les apparences sont parfois trompeuses

PAR Robert choquette, Collaborateur spécial Depuis quelques années, je fais mon pèlerinage annuel de début de saison à Vail avec neuf de mes copains de ski, simple question de se renforcer les jambes en vue de la nouvelle saison de compétition interclub de ski alpin. On n’est jamais complètement assuré d’un pourcentage d’enneigement élevé à la mi-décembre, mais l’altitude élevée de Vail joue en sa faveur tôt en saison. Le village lui-même se trouve à 2 484 m et le sommet culmine à 3 527 m. En fait, l’an dernier, en 2014, l’ensemble du domaine skiable était ouvert à la mi-décembre! Chaque fois que je retourne à Vail, je suis toujours étonné par son énormité. Vail est en fait la plus grande station individuelle aux États-Unis. Voici quelques chiffres : d’une extrémité à l’autre, les sept fameux amphithéâtres s’étirent sur 11,2 km et la station compte 193 pistes qui mettent à profit une superficie de 5 289 acres. Le domaine est spectaculaire et varié en plus d’inclure bon nombre de longues pistes d’inclinaison constante impeccablement entretenues. Nous sommes habituellement à la télécabine dès son ouverture à 8 h 30 et essayons toujours d’attraper la dernière remontée de la journée – certains d’entre nous accordent une certaine importance à la dénivellation totale quotidienne enregistrée par l’application EpicMix qui fonctionne de concert avec le laissez-passer. Aussitôt que les conditions d’enneigement le permettent et que la patrouille donne le feu vert, nous dévalons vers les amphithéâtres à l’arrière et le bassin Blue Sky. Certaines pistes sont très pentues, d’autres un peu moins. Certaines descentes sont dans les arbres, d’autres en clairières. Le choix d’itinéraire est illimité. Nous nous arrêtons toutefois pour dîner dans l’un des restaurants en montagne : Two Elk, situé au sommet de China Bowl, offre un menu varié; Wildwood, au sommet de Game Creek Bowl, est un autre favori; sinon, dans la vallée, Garfinkel’s et Red Lion sont des incontournables. Les possibilités d’hébergement dans les secteurs Vail Village et Lionshead sont nombreuses et offrent un accès pratique aux remonte-pentes. Notre groupe partageait deux condominiums à l’hôtel Antlers at Vail, dans Lionshead. Nous restons souvent au condo pour souper, mais le choix de restaurants aussi bien dans Vail Village que dans Lionshead est diversifié. Bien que les rues soient animées en soirée, Vail est beaucoup plus réservée en ce qui a trait à l’après-ski que Whistler, par exemple. Pas de problème, parce que je serai prêt à sauter dans la première télécabine dès son ouverture demain matin.

....dont-removedont-removedont-removedont-remove

Stations de ski Hébergements Conditions de neige
TEMPÉRATURE (CELSIUS)
Mois Min. Max.
Janvier -8 5
Février -6 7
Mars -2 10
Avril 1 15
Mai 5 20
Juin 10 26
Juillet 14 30
Août 13 29
Septembre 8 24
Octobre 1 18
Novembre -3 10
Décembre -7 6

CONTACTEZ-NOUS

450-373-8747
514-866-8747
1-800-561-8747

info@gendronski.com