Breckenridge, CO

Breckenridge

Commentaires

« Ayant eu la chance de skier plusieurs montagnes du Colorado, mis à part Breckenridge, je croyais que cette partie de l’Ouest américain n’avait plus de secrets pour moi. J’avais tord! C’est durant la saison 2010 que mon copain et moi sommes allés skier dans ce merveilleux domaine hivernal. Je dois vous avouer que la Station de ski : Breckenridge a été une grande découverte. J’ai adoré l’ambiance d’ancienne ville minière où l’on retrouve dans une même proximité une multitude de boutiques, de restos et de bars. Également, je dois vous dire, à vous, les mordus de ski, que la remontée mécanique « Impériale Express Super Chair », suivi du « hiking » jusqu’au sommet du « peak 8 » à 13 000 pieds d’altitude est un « must »! » – Caroline Théorêt

« Mon coup de cœur, c’est Breckenridge. Il est tombé environ 18 pouces de poudreuse et on s’est amusés toute la semaine. La ville de Breckenridge c’est vraiment beau, tout ancien, tout illuminé, le soir c’est vraiment super. » – Xavier Beaudin, St-Jean-sur-le-Richelieu

Breckenridge et Beaver Creek

Par Daniel Melançon, Chroniqueur sport à Salut Bonjour! et RDS

Vous pouvez difficilement imaginer comment j’anticipais ma première visite à Beaver Creek en décembre 2009. Étant un amateur de ski alpin depuis le début de mon adolescence, cette station du Colorado, située à 2 heures de route de Denver, représente pour moi des souvenirs bien précis. C’est via mon petit écran à la maison que j’ai vu cette station pour la première fois. En effet, les événements de la Coupe du Monde y étaient diffusés et si ma mémoire est bonne, j’avais toujours rêvé de dévaler la fameuse piste de descente Birds of Prey, synonyme d’accélération et de vitesse foudroyantes et de changements de direction aussi rapides que soudains. Question de l’avoir encore fraîchement en mémoire, le hasard a voulu que je fasse la description de la course des hommes à Évasion une semaine avant mon arrivée là-bas. Le village a beau être le nec plus ultra au point de vue hébergement luxueux de style européen, restos huppés et boutiques glamour, il n’en demeure pas moins que c’est la montagne et la neige qui m’intéressaient. À l’aide d’un guide, qui visiblement connaissait “la” bonne personne, notre groupe a pu avoir accès à la fameuse Birds of Prey. Sur place, on nous invite à la prudence puisque la piste présente encore de nombreuses traces colorées de la présence récente des skieurs élites. Comme prévu, ça va vite, très vite! Les appuis sur les skis nécessitent un peu plus d’agressivité qu’à l’habitude et rapidement les muscles des jambes sont sollicités au maximum. Du plaisir à couper le souffle sur cette piste considérée comme l’une des plus difficiles en Coupe du monde.

En fait, ce qui caractérise aussi Beaver Creek de ses grandes stations voisines, c’est la qualité de l’entretien des pistes. Une équipe chevronnée à bord des dameuses effectue un magnifique cor du roi sur la moitié des pistes 20 heures sur 24!

Pour être bien honnête, mes attentes n’étaient pas très élevées lors de ma visite à Breckenridge. Moins connue et surtout moins prestigieuse que Vail ou Beaver Creek, cette station, située au pied d’une ancienne ville minière tout à fait charmante d’environ 2000 habitants, s’est pourtant avérée mon coup de cœur du voyage, avec en prime, de la poudreuse à revendre. Bien que la montagne n’était pas encore ouverte à sa pleine grandeur, nous avons pu découvrir le secteur situé entre le Peak 7 et 8. Breckenridge compte deux autres sommets soit le 9 et le 10. Le 8 culmine à 3963 mètres. Pas besoin de vous dire qu’à pareille altitude, l’oxygène s’y fait un peu plus rare. Alors dans cet environnement sauvage, exposé par moment au grand vent, la neige s’y était accumulée en quantité énorme. Mais quel bonheur c’était de sentir les fat-skis flottés allègrement dans un secteur parfois découvert et parfois partiellement boisé du North Bowl. N’importe quel docteur du ski m’en aurait prescrit une triple dose. J’imagine facilement ma prochaine visite avec la possibilité cette fois, d’explorer un peu plus en profondeur cette belle montagne.

Lire la suite

Statistiques
Altitude : 12 998 pieds / 3 962 m
Dénivellation : 3 398 pieds / 1 036 m
Distribution des pistes :
14%  31%  55% 
Enneigement annuel : 268 pouces / 681 cm
Nombre de pistes : 146
Nombre de remonte-pente : 27
Planches à neige autorisées : Oui



Visitez le site internet de la station pour plus de détails »


EXCURSIONS

Partager Partager par courriel

Contactez-nous

450-373-8747
514-866-8747
1-800-561-8747

info@gendronski.com